Wwoof!

Cet acronyme ressemble de très près à un chien qui aboie, sauf que c’est beaucoup mieux. Ce sont les « willing worker on organic farm« .

Je suis désormais une wwoofeuse: travailleur bénévole dans les fermes biologiques1. Je dois travailler entre 4 et 6 heures pas jour pour des gens répertoriés dans un bouquin, en échange de nourriture et de logement. Je les contacte, ils me plaisent, je leur plais, on tente l’aventure. Ca peut aller des moutons aux crocodiles en passant par les câpres, les vignes ou encore les agrumes. Ce qui est mon cas présent.

Après 4 heures de bus dans le bush sous 43°C, j’arrive à Renmark, SA. Je « travaille » ici pour Michelle et Humphrey, pour leur ferme biologique Fat Goose Fruits.

La "baignoire" à fruits pour les gens de passage. Une orange pour signifier qu'il y a des oranges disponibles, un citron pour signifier... etc. Free of charge.

La « baignoire » à fruits pour les gens de passage. Une orange pour signifier qu’il y a des oranges disponibles, un citron pour signifier… etc. Free of charge.

Ils m’ont accueillis avec leur « Would you like a cup of tea? » de rigueur et là, je me suis dit que j’étais bien tombée!

(de d. à g.) Humphrey Howie et Michelle Medhurst et leur "juice tube"

(de d. à g.) Humphrey Howie et Michelle Medhurst et leur « juice tube »

Le travail consiste en plusieurs tâches : cueillette, emballage, élagage, taille, séchage, élimination des mauvaises herbes, s’occuper des oies et… les aider avec leur communication ! Ils ont des orangers, citronniers, des grenadiers, un figuier, des Caroubiers, des pamplemoussiers. Ils s’occupent de tout et vendent sur des marchés. Leur fils Laurence vend sur Adelaïde et ils ont des revendeurs à Sydney et Melbourne.
Ils ont 5000 arbres… imaginez le nombre de fruits !

Dans le caroubier, en plein récolte. Vue sur les vignes du voisin-cousin.

Dans le caroubier, en plein récolte. Vue sur les vignes du voisin-cousin.

La taille d'arbre demande parfois quelques notions d'escalade! #cecinestpasdutoutdangereux

La taille d’arbre demande parfois quelques notions d’escalade! #cecinestpasdutoutdangereux

Cet échange est assez sympathique dans l’esprit. J’apprends pas mal de choses avec eux. Bien sûr du vocabulaire de ferme, mais aussi de leur culture australienne. Je dois avouer qu’ils sont aussi curieux de la France, donc notre échange est assez fructueux!

Très belle demeure de Michelle et Humprey... j'adore le style!

Très belle demeure de Michelle et Humprey… j’adore le style!

Un anniversaire sous 45°C au milieu du bush, sous une grange de tôle... plutôt sympa!

Un anniversaire sous 45°C au milieu du bush, sous une grange de tôle… plutôt sympa!

Lever de soleil sur Cucumunga street, Renmark, SA

Lever de soleil sur Cucumunga street, Renmark, SA

Le yute, mon préféré!

Le yute, mon préféré!

Vous avez des questions sur la gestion d’une ferme en Australie? Contactez-moi ou lassez un commentaire, je tenterai d’y répondre.


  1. Pauline B., tu peux rire. J’ai changé d’avis sur le biologique, mais pas tout le biologique! On en rediscute à l’occasion! 
Publicités